Conditions d'utilisation

  1. DÉFINITIONS
  • « AFSA » signifie Arbitration Foundation of Southern Africa.
  • « accord » désigne cet accord de niveau de service, y compris toutes les annexes jointes aux présentes et convenues par les deux parties.
  • « date de début » désigne la date stipulée dans la clause 2.1.
  • « événement de force majeure » ​​comprend, mais sans s'y limiter, les incendies, les délestages, les perturbations des réseaux mobiles, les perturbations des connexions Internet, les grèves (de ses propres employés ou d'autres), l'insurrection ou les émeutes, les embargos, les exigences ou les réglementations de toute autorité civile ou militaire.
  • "indulgence" signifie relaxation, indulgence ou retard.
  • « période initiale » désigne la première durée de cet accord comme spécifié dans la clause 2.1.
  • « les parties » désignent collectivement le fournisseur de services et le créateur de contenu.
  • « période renouvelée » désigne la période renouvelée après la période initiale aux termes de la clause 10.1.
  • « TVA » désigne la taxe sur la valeur ajoutée telle que prescrite de temps à autre.
  1. DURÉE
  • L'accord entrera en vigueur dès que le fournisseur de services aura approuvé la candidature du créateur de contenu et durera pendant une période sélectionnée par le créateur de contenu sur la candidature en ligne.
  1. SERVICES
  • Le fournisseur de services fournira au créateur de contenu l'utilisation du studio de télévision du fournisseur de services, y compris l'utilisation de l'infrastructure, du producteur et du producteur technique du studio de télévision ("les services").
  • En échange de l'utilisation du Studio TV, le Créateur de contenu accepte de céder tous les droits d'utilisation, de distribution et de monétisation du contenu au Fournisseur de services.
  • Le créateur de contenu accepte qu'au moins le nombre convenu d'émissions diffusées en direct sera produit.
  1. DISPOSITIONS FINANCIÈRES
  • Le créateur de contenu pourra utiliser les services gratuitement, sauf si le créateur de contenu est engagé par une marque dans le cadre d'une stratégie de diffusion en direct
  • Dans le cas où le créateur de contenu est utilisé par une marque dans le cadre d'une stratégie de diffusion en direct, le fournisseur de services paiera au créateur de contenu le montant convenu, tel que sélectionné par le créateur de contenu au moment de la demande.
  • Le fournisseur de services sera chargé de traiter avec les marques qui ont l'intention d'utiliser le créateur de contenu pour toute stratégie de diffusion en direct. Le Prestataire de services s'assurera que toutes les réservations sont effectuées et que les paiements nécessaires sont reçus des Marques.
  • Le fournisseur de services paiera au créateur de contenu tous les montants dus au créateur de contenu par les marques, si le fournisseur de services reçoit le paiement au nom du créateur de contenu. Le paiement sera effectué dans les 30 (trente) jours suivant la réception du paiement de la marque.
  • Tous les frais dus au fournisseur de services par le créateur de contenu doivent être dus et payables avant l'utilisation du studio de télévision pour la campagne de marque sponsorisée.
  • Le créateur de contenu paiera tous les montants dus au fournisseur de services par virement bancaire électronique, comme indiqué sur la facture émise au créateur de contenu par le fournisseur de services, si le fournisseur de services ne reçoit pas le paiement directement de la marque.
      • Tous les frais dus au Prestataire au titre des contrats sont effectués franco de change et/ou de compensation et ne peuvent être retenus pour quelque cause que ce soit.
      1. PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
      • Toutes les marques et données sur le site Web du fournisseur de services ou fournies par le fournisseur de services, y compris les logiciels, les bases de données, le texte, les graphiques, les icônes, les hyperliens, les informations privées et les conceptions sont la propriété ou sous licence du fournisseur de services
      • Tous les contenus et formats d'émissions télévisées produits par le fournisseur de services en collaboration avec le créateur de contenu seront la propriété exclusive du fournisseur de services.
      1. INDEMNITÉ ET RESPONSABILITÉ
      • Dans la mesure où la loi le permet, le fournisseur de services ne sera pas responsable, que ce soit en matière délictuelle, contractuelle ou autre, de quelque manière que ce soit, quelle qu'en soit la cause, de toute déclaration faite par le créateur de contenu pendant la durée du présent accord. Le créateur de contenu indemnise par la présente le fournisseur de services contre toutes les réclamations qui pourraient être faites contre le fournisseur de services par des tiers ou le créateur de contenu à la suite du contenu créé et/ou produit par le créateur de contenu.
      • Le fournisseur de services, ses directeurs, agents, employés et/ou autres personnes liées au fournisseur de services ne seront pas responsables envers le créateur de contenu ou tout tiers pour toute perte ou dommage de quelque nature que ce soit et quelle qu'en soit la cause, qu'il soit direct ou consécutive.
      • Le fournisseur de services ne sera pas tenu responsable de quelque dommage que ce soit résultant du fait que le créateur de contenu ne s'assure pas que les informations fournies au fournisseur de services sont à jour, exactes et complètes.
      • Le fournisseur de services ne fait aucune garantie ou représentation, autre que celles spécifiquement contenues dans l'accord, concernant les services, les systèmes ou la technologie du fournisseur de services.
      1. FORCE MAJEURE
      • Le Prestataire de services ne sera pas responsable de tout manquement à ses obligations en vertu des présentes résultant de causes indépendantes de sa volonté, y compris tout événement de force majeure.
      • Le fournisseur de services s'engage à informer immédiatement par écrit le créateur de contenu dès qu'il a connaissance d'un événement de force majeure et cet avis contiendra des détails sur les circonstances à l'origine de l'événement de force majeure.
      • Si un défaut dû à un événement de force majeure se prolonge pendant plus de 30 (trente) jours, chacune des parties aura le droit de résilier immédiatement le présent accord avec notification écrite à l'autre. Aucune des parties n'aura de responsabilité envers l'autre en ce qui concerne la résiliation du présent accord à la suite d'un cas de force majeure.
      1. VIOLATION
      Si l'une des parties à cet accord :
        • Enfreint une clause essentielle de l'accord et ne remédie pas à cette violation dans les 14 (quatorze) jours suivant la réception d'une notification écrite de l'autre partie ;
        • Commet un acte d'insolvabilité ;
        • S'efforce de transiger de manière générale avec ses créanciers ou fait ou fait faire quoi que ce soit qui puisse porter atteinte aux droits de l'autre partie en vertu des présentes ou pas du tout ;
        • Permet à tout jugement contre lui de rester en suspens pendant plus de 10 (dix) jours sans prendre de mesures immédiates pour le faire annuler et poursuivre avec succès la demande d'annulation jusqu'à son terme définitif ; ou
        • Est mis en liquidation provisoire ou définitive ou entame une procédure de sauvetage de l'entreprise ;
        • prend des mesures pour se désinscrire ou est désinscrit ;
        • la partie innocente peut, sans préjudice de tout autre droit qu'elle pourrait avoir contre la partie défaillante, résilier le présent contrat.
        • La partie invoquant la violation aura le droit de recouvrer auprès de la partie défaillante tous les frais de justice encourus, y compris les frais d'avocat et de créateur de contenu, car elle est tenue de payer ses avocats.
        1. RÉSOLUTION DES LITIGES
        • En cas de litige entre les parties concernant cet accord, les parties conviennent que :
          • le différend peut être soumis et finalement résolu par arbitrage conformément aux règles d'arbitrage de l'AFSA ;
          • l'arbitre sera nommé d'un commun accord par les parties ou à défaut d'une telle nomination conjointe, nommé par le Président de l'AFSA ;
          • l'arbitrage aura lieu à Johannesburg ;
          • l'arbitrage se déroulera en anglais ;
          • les parties conviennent par la présente de partager les frais de l'arbitrage initialement et en l'absence d'une ordonnance sur les frais de l'arbitre dûment nommé
        • La partie qui soumet le différend peut choisir de ne pas soumettre le différend à l'AFSA conformément à la clause 9.1 et de s'adresser plutôt à un tribunal compétent pour obtenir réparation.
        • La clause 9.2 ne sera en aucun cas interprétée comme limitant la compétence de l'AFSA pour arbitrer un différend, si la partie référente souhaite soumettre le différend à l'AFSA conformément à la clause 9.1.
        1. RÉSILIATION
          • Chaque partie peut résilier le contrat avant l'expiration de la période initiale, en fournissant à l'autre partie un préavis écrit de 14 (quatorze) jours de son intention de résilier le contrat.
          1. CONFIDENTIALITE
          • Le créateur de contenu et le fournisseur de services doivent traiter toutes les informations obtenues lors de l'exécution des services de cet accord, y compris les informations relatives aux clients des parties, comme confidentielles et s'engagent à ne pas divulguer les informations à des tiers, sauf si cela est nécessaire pour l'exécution en vertu de cet accord.
          1. DIVERS
            • Les lois de la République d'Afrique du Sud régiront à tout moment cet accord et la relation contractuelle entre les parties.
            • Le créateur de contenu ne doit pas céder, céder, déléguer, transférer ou autrement disposer de tout droit ou obligation en vertu du présent accord à une autre personne.
            • Aucune disposition de cet accord (y compris, sans s'y limiter, les dispositions de cette clause) ne peut être modifiée, remplacée ou autrement modifiée, et aucune disposition ne peut être ajoutée ou incorporée dans cet accord, sauf par un accord écrit signé par le représentants dûment autorisés de chaque partie.
            • Toute indulgence par le fournisseur de services dans l'exercice, ou tout manquement par le fournisseur de services à exercer, tout droit en vertu du présent accord ne doit pas être interprété comme une renonciation à ce droit et n'affectera pas la capacité du fournisseur de services à exercer ultérieurement ce droit ou d'exercer un recours, et toute indulgence ne constituera pas non plus une renonciation à un droit (que ce soit contre le créateur de contenu ou toute autre personne).
            • La renonciation à tout droit en vertu du présent accord ne lie la partie qui renonce que dans la mesure où la renonciation a été consignée par écrit et signée par les représentants dûment autorisés de la partie qui renonce.
            • Cet accord remplace toutes les représentations, communications, négociations et accords antérieurs entre les parties concernant l'objet de l'accord.
            • Dans la mesure du possible, chaque disposition de l'accord doit être interprétée d'une manière qui la rend effective et valide en vertu de la loi applicable, mais si une disposition de l'accord est jugée illégale, invalide ou inapplicable en vertu de la loi applicable, l'infraction clause sera dissociée du contrat et la clause incriminée n'affectera pas les autres dispositions du présent contrat qui resteront pleinement en vigueur et affecteront.
            • Aucune des parties ne doit solliciter l'emploi d'un employé ou d'un entrepreneur de l'autre partie, qui a interagi avec la partie sollicitée dans le cadre de l'exécution ou de la réception des services pendant une période de 6 (six) mois après la résiliation de l'accord
              • Cette clause ne s'applique pas en ce qui concerne :
                • Employés ou sous-traitants qui prennent contact avec une partie ou ses affiliés en vue d'un éventuel emploi ;
                • Demandes d'emploi générales non spécifiquement ciblées en tant qu'employés ou sous-traitants de l'autre partie ;
                • La sollicitation ou l'embauche de tout ancien employé ou sous-traitant qui a été licencié par l'autre partie.
            • Les parties conviennent d'exécuter ou d'obtenir l'exécution de toutes les autres choses, et d'exécuter et de livrer (ou d'obtenir l'exécution et la livraison) de tous les autres documents, comme cela peut être requis par la loi ou comme cela peut être souhaitable ou nécessaire pour mettre en œuvre ou donner effet à cet accord et aux transactions envisagées aux présentes.
            • Les titres de cet accord ne seront pas utilisés dans l'interprétation de cet accord et sont simplement à titre de référence.
            • Cet accord lie les successeurs en titre et les cessionnaires des parties (et les cessionnaires autorisés uniquement, dans le cas du créateur de contenu).
              .